Topic de Je-Suis-Surmoi :

Au commencement, il y avait le NEANT

Supprimé
  • 1

Au commencement, il y avait le NEANT, qui avait deux filles : une (la plus petite) était celle de l'ÊTRE, appelée ERIS, et une (la plus grande) était celle du NON-ÊTRE, appelée ANERIS. (A ce jour, la vérité fondamentale qu'ANERIS est la plus grande est apparente à tous ceux qui comparent le grand nombre de choses qui n'existent pas au nombre relativement faible de choses qui existent).

Eris était née enceinte, et après 55 ans (Les Déesses ont une période de gestation plutôt longue -- plus longue que celle des éléphants), Sa grossesse portait le fruit de plusieurs choses. Ces choses étaient composées des Cinq Eléments Primaires, DOUX, BOOM, ÂCRE, PIQUANT, et ORANGE.

Anéris, toutefois avait été créée stérile. Quant elle vu Eris si heureuse avec toutes els choses existantes qu'Elle avait enfanté, Anéris devint jalouse et finalement, un jour, elle déroba quelques choses existantes, les changea en choses non-existantes et les déclara siennes, comme étant ses propres enfants.

Ceci blessa profondément Eris qui commença à croire que Sa sœur était injuste (étant tellement plus grande de toute façon) de lui dénier Ses petits plaisirs. Et ainsi, Elle s'enfla à nouveau afin d'engendrer plus de choses. Et Elle jura que peu importe la part de sa progéniture qu'Anéris volerait, Elle en engendrerait plus. Et en retour, Anéris jura que peu importe combien de choses existantes Eris amènerait, elle les trouverait finalement et les changerait en choses non-existantes. (Et jusqu'à ce jour, les choses apparaissent et disparaissent exactement de cette façon).

Non, au commencement il y avait Chaos, désolé.
pas mal, mais insuffisant.

Au début, les choses engendrées par Eris étaient dans un état chaotique et arrivaient de toutes sortes de façons, mais peu à peu Elle commença à jouer avec elles et en ordonna quelques-unes simplement pour voir ce qui se produirait. Quelques belles choses survinrent de ce jeu et pendant les prochaines cinq zillions d'années Elle S'amusa en créant l'ordre. Et ainsi Elle groupa certaines choses avec d'autres et certains groupes avec d'autres, et des gros groupes avec des petits groupes, et toutes les combinaisons jusqu'à ce qu'Elle ait plusieurs grands schémas, ce qui l'enchanta.

Absorbée à établir l'ordre, Elle remarqua finalement un jour le désordre (auparavant non apparent puisque
tout était le chaos). il y avait plusieurs états dans lesquels le chaos était ordonné et plusieurs états dans lesquels il en l'était pas.

« Hah, » pensa-t-Elle, « voilà qui ferait un nouveau jeu. »

Et Elle enseigna à l'ordre et au désordre à concourir l'un contre l'autre à tours de rôle. Elle nomma le côté du désordre d'après Elle-même, « ÉRISTIQUE » parce qu’Être est anarchique. Ensuite, dans un mouvement de sympathie pour sa sœur solitaire, Elle nnomma l'autre côté « ANERISTIQUE » ce qui flatta Anéris et radoucit un peu la friction qu'il y avait entre elles.

Cependant, pendant tout ce temps, le Néant était en quelque sorte dérangé. il se sentait insatisfait puisqu'il n'avait que l'existence physique et la nonexistence physique. Il avait négligé el spirituel. Alors qu'il contemplait ceci, un formidable Calme fut causé et il entra dans un état de Profond Sommeil qui dura pendant 5 ères. A la fin de cette épreuve, il engendra un frère à Eris et Anéris, celui de la SPIRITUALITÉ, qui ne possédait aucun nom du tout.

Dégage + ddb c'est interdit les topics religieux allez hop ça dégage https://image.noelshack.com/fichiers/2022/47/7/1669521825-11.png

Quand les sœurs entendirent cela, elles allèrent voir le Néant et le supplièrent de en pas oublier ses premières progénitures. Et ainsi donc le Néant déclara : Que ce frère, n'ayant aucune forme, devait résider avec Anéris dans le non-être et ensuite la quitter et, pour qu'il puisse jouer avec l'ordre et le désordre, résider avec Eris dans l'Être. Mais Eris se remplit de chagrin quand Elle entendit ceci et commença à pleurer.

« Pourquoi es-tu abattue ? » demanda le Néant, « Ton nouveau frère aura sa part de jeu avec toi. »

« Mais Père, Anéris et moi nous sommes disputées, et elle le prendra lorsqu'elle le découvrira, et le fera retourner au Non-Être. »

« Je vois, » répliqua le Néant, « alors je déclare ce qui suit : Quand ton frère quittera la résidence de l'Être, il ne devra pas résider à nouveau dans le Non-Être, mais devra revenir à Moi, le Néant, d'où il vint. Vous les filles pourrez vous chamaillez tant que vous voudrez, mais Mon fils est votre Frère et Nous sommes tous de Moi. »

Et c'est ainsi que nous, en tant qu'hommes, n'existons pas jusqu'à ce que nous existions, et ensuite ainsi que nous jouons avec notre monde de choses existantes, et les ordonnons et les désordonnons. la nonexistence nous reprendra de l'existence et la spiritualité innommable retournera au Néant, comme un enfant fatigué à la maison, revenant d'un cirque frénétique. Ainsi soit-il.

Du coup ça a donné Aneryl https://image.noelshack.com/fichiers/2023/09/3/1677703776-chat-sans.png
Et le néant voyagea jusqu'à Bamako et se fit poignardé 29 fois par un noir un jour de février
  • 1

Données du topic

Auteur
Je-Suis-Surmoi
Date de création
4 mars 2023 à 04:01:15
Date de suppression
4 mars 2023 à 04:26:00
Supprimé par
Modération ou administration
Nb. messages archivés
8
Nb. messages JVC
10
En ligne sur JvArchive 329